Les bienfaits de l'éclairage naturel - ZeStress.com
  accueil Bien-être Cadre de Vie Diététique Forme Relaxation
 

Les bienfaits de l'éclairage naturel


Newsletter
S'abonner Ok

Infos : Simulateur d'aube
En savoir plus
Ses effets prouvés
Faq simulateur d'aube
Etudes
Comparatif

Infos : luminothérapie
En savoir plus
Faq luminothérapie
Que choisir ?
Sad et luminothérapie
Quizz-Test
Interview
Illuminez votre vie
News

Eclairage naturel
Eclairage au travail
Interview
Bienfaits de   l'éclairage naturel

Gestion du stress
Le stress
Gérer son stress
Test
Revues du bien-être
News à lire
Relaxation en ligne

NOTRE BOUTIQUE
Simulateur d'aube
Lumie 300
Lumie 200
Luminothérapie
Sommeil
Travail de nuit
Lumière du jour
Vie pratique
Livres
Photothérapie
CD de relaxation
Oméga 3
Loisirs détente

NOS PROMOTIONS





169 127 €


Autres promos

services clients

• Satisfait ou   remboursé
• Délais de livraison


• Qui sommes-nous ?
• Plan du site
• Nos partenaires

 

LES BIENFAITS DE L'ECLAIRAGE NATUREL


   
  Les bienfaits de l'éclairage naturel  
   

Le type d’éclairage artificiel utilisé dans nos intérieurs (maison, bureau) est beaucoup plus important qu’on ne le pense généralement.

La tendance – désormais permanente- aux économies d’énergie a justifié le succès récent de certaines ampoules fluorescences dites ‘’longue durée’’, ou ‘’économies d’énergie’’.Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que la qualité de la lumière émise, importe tout autant.

Une lumière ‘’plein spectre’’, mieux encore, une lumière ‘’spectre naturel’’ ont un impact important sur notre bien être général : amélioration de la vision, meilleure perception des couleurs, absence de fatigue visuelle etc..

Plus notre éclairage artificiel (spectre lumineux de nos ampoules) se rapproche d’un éclairage naturel et plus nous pouvons en ressentir les bienfaits.

C’est ce que tendent à démontrer les différentes études et parutions que nous reprenons ci-dessous.

 

Lumière naturelle en milieu scolaire.

W. E. Hathaway, J. A. Hargreaves, G. W. Thompson, and D. Novitsky, "A Study Into the Effects of Light on Children of Elementary School Age-A Case of Daylight Robbery," (Edmonton, Alberta, Canada: Alberta Education, 1992).

Le Département de l’Éducation de l’Alberta (Canada), a mené pendant 2 ans une étude en milieu scolaire, pour tenter de mesurer l’influence du type de lumière utilisée, sur le développement intellectuel et physique des élèves. Des résultats comparatifs ont été enregistrés en partant de l’exposition à quatre différentes sortes de lumière. Des médecins, éducateurs, travailleurs sociaux, diététiciens et des dentistes ont collaboré à l’étude.

L’hypothèse nulle était que l’environnement lumineux n’avait aucun effet marquant sur les résultats scolaires des élèves, sur leur croissance, leur développement et sur leur assiduité aux cours.

Au terme de cette étude, l’analyse des résultats enregistrés a fait apparaître que les élèves ayant travaillé dans un éclairage de lumière plein spectre (avec des résidus d’UV)
· Ont appris plus vite,
· Ont obtenu de meilleurs résultats scolaires,
· Ont eu 1/3 moins d’absences dû à la maladie,
· Ont eu 2/3 moins de caries dentaires.

 

Lumière plein spectre et enfants hyperactifs
John Ott, International Journal of Biosocial Research 1973

Une autre étude a été menée à dans une école de Floride sur plusieurs élèves hyperactifs et connaissant des difficultés d’apprentissage. Il en ressort que ceux ci ont retrouvé un niveau de calme tout à fait normal et ont pu rapidement surmonter leurs difficultés d’apprentissage en étant exposés à un éclairage lumineux à spectre complet. Il y a eu relèvement significatif du niveau d’apprentissage dans l’ensemble.

 

Lumière plein spectre dans les salles de classe
Extrait de l'article paru dans Brain-Mind Bulletin, 09/93, p. 6

Il est désormais tenu pour évident que le développement des enfants peut-être fortement influencé par un facteur que les parents prennent rarement en considération. En effet les résultats scolaires et le développement physique peuvent-être affectés de façon importante par le type de lumière utilisée dans les écoles, ainsi que l’a rapporté le psychologue Warren Hathaway lors de la réunion annuelle de l’American Psychological Association à Toronto.

Tout en confortant et développant les recherches antérieures, Hathaway conclut que l’éclairage à spectre complet conduit à un apprentissage plus rapide, une meilleure santé et une croissance plus forte que les autres types de lumière communément utilisées.

Pendant deux années, Warren Hathaway a suivi 327 jeunes, âgés entre 10 à 12 ans dans des écoles utilisant des lampes au sodium , des lumières fluorescentes à spectre complet (avec ou sans UV) et des lumières fluorescentes traditionnelles.

Les élèves figurant dans le groupe exposé à la lumière à spectre complet ont enregistré des progrès scolaires plus rapides, étaient malades moins souvent, et ont enregistré des gains plus importants en grandeur et en poids que ceux exposés à la lumière au sodium ou fluorescente traditionnelle.

"L’éclairage à spectre complet s’est révélé indéniablement meilleur sous tous ses aspects," dit Hathaway. "La lumière fluorescente traditionnelle était à peu près neutre et la lumière au sodium a eu des effets très négatifs. Nous ne savons pas pourquoi, mais quelque chose d’important semble se passer."

Ces résultats renforcent les travaux antérieurs d’Hathaway et ceux d’autres chercheurs.

En 1988, le psychiatre du Vermont, Wayne London, rapporta que l’installation d’éclairage fluorescent à spectre complet dans trois classes d’un établissement scolaire réduisit les jours de maladie du tiers. (Brain-Mind Bulletin, 04/88.)

Un autre chercheur, John Ott, découvrit que la lumière à spectre complet aidait à calmer les élèves hyperactifs.

"Ces données ont surgi ici et là," dit Hathaway. "Nous pensons que c’est peut être la composante bleue de la lumière à spectre complet qui fait la différence, mais nous n’en sommes pas encore certains. Les effets non visibles de la lumière commencent seulement à être découverts."

 

Lumière naturelle et hausse des résultats scolaires.
Extrait de l'article : C. Peyton, B. S. Writer, Sacramento Bee, 28/06/99.

Quelques rayons de soleil peuvent ils aider à assimiler les leçons?
Une nouvelle étude, une des plus vastes jamais menées sur les effets de la lumière naturelle en milieu scolaire, suggère que les enfants apprennent plus vite et réussissent mieux au niveau scolaire en bénéficiant de plus de lumière naturelle.

Les chercheurs ont découvert que les notes s’amélioraient de 26% en lecture et de 20% en mathématiques dans les salles de classe éclairées par de la lumière naturelle.

La recherche, conduite par Fair Oaks Energy, une firme consultante pour Pacific Gas and Electric Co. est un des plus importantes et rigoureuses tentatives menées en ce domaine.

Il a été procédé à l’analyse de test menés sur de plus de 21,000 élèves d’écoles élémentaires dans trois districts de l’ouest des Etats Unis.

Au Capistrano Unified School District en Orange County, où les éléves ont été évalués au début et à la fin de chaque année scolaire, une comparaison de 750 classes a fait ressortir une amélioration supérieure chez celles qui avaient plus de lumière naturelle. Dans ces classes, les élèves ont réussi 2.3 points plus haut en lecture et 2.5 points plus haut en mathématique que les élèves travaillant dans des salles ayant moins de lumière naturelle.

Dans le district de l’école publique de Seattle, où les élèves ont été testés seulement une fois par an, ceux travaillant dans des salles ayant plus de lumière naturelle ont eu des résultats en lecture supérieurs de 13% et des résultats en mathématique supérieurs de 9% par rapport à ceux qui étaient moins exposés à la lumière naturelle. Des évaluations semblables à Fort Collins, (Colorado), ont montré des résultats en lecture et en mathématique supérieurs de 7%.

Heschong indique ne pas connaître la cause d’un tel effet.

" La lumière du jour est une chose très complexe. Elle affecte notre façon de voir, mais influence aussi nos processus biochimiques en affectant notre vigilance" dit-elle.

 

L’éclairage naturel peut améliorer l’apprentissage
Extrait d’un article de K. J. Cooper, Washington Post, 26/11/99

Les établissements d’enseignement du pays ont testé de nombreuses méthodes pour remédier aux mauvais résultats scolaires: des programmes alternatifs, de nouvelles méthodes d’enseignement, des nouveaux livres, des professeurs mieux formés, des classes moins chargées, un enseignement post scolaire, des sessions le samedi et même une année scolaire plus longue. Les dirigeants d’établissement scolaires se sont aussi intéressés de plus près à l’espace physique où l’enseignement est délivré, c'est-à-dire à la classe. Une partie de la solution au problème ne consisterait elle pas à améliorer l’éclairage ?

Une firme californienne consultante en architecture pense que c’est le cas, en se basant sur son étude sur l’impact de l’éclairage en classe sur les niveaux de réussite. L’étude poursuivie par le groupe Heschong Mahone (Sacramento) a démontré que les élèves qui suivaient leurs cours dans des classes ayant plus d’éclairage naturel réussissaient 25 % en plus aux examens, que les autres élèves dans la même école.

Cette étude, la première menée de façon rigoureuse en ce domaine, semble confirmer ce que certains architectes pressentaient : les enfants apprennent mieux lorsqu’ils sont éclairés par la lumière du jour. La principale explication à ce fait est que l’éclairage par la lumière naturelle augmente l’apprentissage en stimulant la vue, l’humeur et/ou la santé des élèves et des professeurs.

John B. Lyons, un dirigeant du Département d’Education qui contrôle la construction d’école, est très net sur cette étude "C’est l’une des premières études à démontrer une nette corrélation entre la lumière du jour et la réussite. Il faut vraiment en tenir compte!"

Si cette étude est la première à évaluer l’impact de la lumière du jour sur l’apprentissage, des recherches antérieures faites au Canada ont également démontré que les gains chez les étudiants étaient ¨significativement plus grands" dans les classes où l’éclairage artificiel s’approchait le plus de celui du soleil, (Etude conduite en 1991 par le Département de l’Education de l’Alberta, mesurant l’impact des différents systèmes d’éclairage artificiels sur les résultats scolaires, la santé et l’assiduité d élèves d’une école élémentaire).

Les conclusions de la nouvelle étude sur la lumière naturelle, menée à l’initiative de la Société Pacific Gas and Electric Co. vont à l’encontre de la théorie architecturale scolaire des années 1970 qui supprimait les fenêtres dans les classes de façon à ce que les élèves ne soient pas distraits par les allées et venues extérieures.

Les résultats de tests ont été analysés pour plus de 21,000 élèves de Seattle, Fort Collins, Orange County, des régions connaissant différents types de températures.

Un plus grand éclairage naturel a abouti à plus d’effet à Orange County. "Nous avons constaté que les élèves les plus exposés à l’éclairage naturel dans leur classe ont progressé 20 % plus vite dans les tests de mathématique et 26 % plus vite dans les tests de lecture par rapport à ceux qui étaient le moins exposés. De même, dans les classes où il y avait des fenêtres de surface plus grandes, les élèves ont progressé 15 % plus vite en mathématique et 23 % plus vite en lecture."

À Seattle et Fort Collins, l’impact de la lumière naturelle a été un peu moins marqué, l’amélioration des résultats étant de 7% à 18%…

"Nous avons été complètement déconcertés devant l’ampleur de nos découvertes… J’aurais été enchantée de trouver juste 1% à 5 % d’effet," dit Lisa Heschong, un des auteurs de la recherche. "Cela ouvre les yeux."

 

Eclairage plein spectre en milieu scolaire et absences pour maladie.
Extrait d'une lettre parue dans le journal scientifique
THE LANCET, 21 novembre 1987

Le nombre de jours d’absence pour maladie des élèves de l’école élémentaire Green Street, à Brattleboro, (Vermont), a enregistré une baisse significative après la mise en place de lumières fluorescentes à spectre complet.

A titre expérimental, il a été employé pendant les vacances une lumière fluorescente à spectre complet dans trois classes de cette école comportant des élèves âgés entre 5-9 ans. Les trois classes ont été choisies par le directeur de l’école en raison de la diversité de leur emplacement dans le bâtiment.

À la fin de l’année scolaire, j’ai classifié à partir des registres d’absences de l’école le nombre total d’absences par jour dû à la maladie.

La table montre les taux d’absences-maladie pour les trois classes expérimentales, (lumière à spectre complet), puis pour toutes les autres classes de l’école, enfin pour trois classes comparatives sans lumière à spectre complet.

Avant l’introduction de la lumière à spectre complet le taux de maladie dans les trois classes expérimentales n’était pas significativement différent de celui du reste de l’école ou des trois classes comparatives.

Lorsque la lumière à spectre complet a été mise en place, le taux de maladie dans les trois classes expérimentales est devenu plus bas que celui du reste de l’école et des trois classes comparatives.

L’objectif était de vérifier la tendance saisonnière habituelle dans l’école selon laquelle les congés de maladie augmentaient durant les mois d’hiver et de printemps.

Dans les classes sans lumière à spectre complet, le taux de journées de maladie a augmenté significativement de septembre à décembre et de janvier à juin, mais, dans les trois classes avec la lumière à spectre complet, le taux de maladie a au contraire baissé légèrement.

Ni les élèves ni le personnel ni moi-même ne nous attendions à ce que la lumière à spectre complet puisse affecter les absences dues à la maladie.

Wayne. P. LONDON
Vermont 05301, USA

 

Espérance de vie sous différentes sortes de lumière
Traduction en français de
"Life Expectancy Under Different Kinds of Light":
Pocket Book édité par Simon and Schuster, 1977, p. 98.

Une étude de John Ott, Ph.D., Sc.D. (Honorifique), démontre l’importance de la lumière à spectre complet. Dans le cadre de cette étude, 2000 souris ont été placées sous quatre différents types de lumière. Dans un environnement contrôlé de façon identique, des souris de niveau C3H développèrent de façon spontanée des tumeurs et elles moururent à :
- 7.5 mois sous une lumière fluorescente rose.
- 8.2 mois sous une lumière fluorescente blanche et froide (standard dans les bureaux).
- 15.6 mois sous la lumière fluorescente à spectre complet.
- 16.1 mois sous la lumière naturelle du soleil.

 

Lumière du soleil et douleurs post chirurgicales.

La lumière du soleil pourrait diminuer les douleurs post-chirurgicales et réduire le recours aux médicaments, d'après une étude effectuée à l'hôpital de Montefiore de Pittsburgh.

Selon les résultats, les patients opérés placés dans des chambres claires, baignées de lumière naturelle consommaient moins de médicaments anti-douleur que leurs semblables, logés dans des chambres plus sombres. Les patients des chambres claires montraient également un niveau de stress moins élevé et semblaient ressentir moins de douleurs à la suite de l'opération et à leur sortie d'hôpital.





Notre boutique :
Eclairage naturel

En savoir plus :
Eclairage des lieux de travail
Bienfaits de l'éclairage naturel

Interviews :
Docteur François Muller, Médecin du travail

Retourner à ma page précédente
Retour à la page d'accueil


 
RELAXATION | BIEN-ETRE | DIETETIQUE | CADRE DE VIE | FORME | NOUS CONTACTER
Ce site a été déclaré à la CNIL sous le n°1040816. Mentions légales
Copyright © Site optimisé pour un affichage 800x600

ZeStress.com > Les bienfaits de l'éclairage naturel